Je Tout ou Rien

Publié le par Xavier BERNARD

Jesaistout et jefaisrien

 

 

Le non et le je, petite logique de l’autonomie

 

Jeasaistout participe à un stage « l’écoute de ses subordonnés »

 

Jesaistout ne s’est jamais poser la question de savoir ce que pensait jefaisrien

Pas besoin puisqu’il sait tout, il a des certitudes,

Pas besoin de recueillir des informations auprès de jefaisrien qui n’est là que pour obéir.

 

Les questions de jesaistout ; « sur le plan marketing, on est bien d’accord qu’on fait ceci avant cela ? » sont toujours pour entendre la réponse suivante de jefaisrien ; « oui monsieur le président, c’est bien ainsi que je l’entends »

A question pleines de certitudes réponses préformatées

 

L’histoire doit retenir que si un jour jefaisrien franchir le rubicon et ose dire non il va sasn suivre une avalanche de « NON » qu’il faudra exploiter ou laisser passer afin de voir venir le temps du « JE » de jefaisrien et donc le mettre dans la dynamique de l’action (JE)

Citer l’exemple du système russe qui obliger le travailleur par un système et ceci le contournaient en voulant consommer comme un américain et travailler comme russe

 

Donc attention si vous vous laissez dans l’écoute de vos subordonnés il y aura un temps de non pour vérifier que l’on peut penser JE.

 

On apprend d’abord à un enfant le « NON » avant le « JE »

Et donc jefaisrien ne fais que reproduit un schéma de croyance éducatif, mais dans ce schéma il sera un verou pour l’entreprise cause de son inertie de manque de « JE »

Jefaisrien est un délinquant organisationnelle

 

La fin est dans décider ou ne pas décider

Commenter cet article